Juillet 2017

Box Le Vinyle Club - Juillet2017

Ça y est, on est en plein dedans, cette période bénie qu’on attend toute l’année, l’été !

Comme disait si bien Ella, Summertime and the livin’ is easy. Elle avait raison, au fil des jours qui sont de plus en plus longs, la pression et le stress laissent place à la décontraction et la paresse, Pascal Obispo approuve cette rime.

On espère que cette box de juillet vous aidera à faire ou défaire votre valise ou, pour les moins chanceux, à accepter de ne pas la sortir cette année (courage, on pense à vous).

Vous êtes nombreux à nous avoir fait des retours sur nos dernières sélections et si l’on en croit vos messages nous avons visé plutôt juste. Sachez que ces messages nous touchent et nous motivent toujours autant. Nous tenions à remercier toutes celles et ceux qui prennent le temps de nous écrire, que ce soit pour nous encourager ou parfois nous engueuler, on accepte les deux.

On peut le dire nous sommes fiers de cette nouvelle sélection de juillet qui respecte parfaitement notre concept de perle incontournable que l’on prend plaisir à réécouter et pépite dans l’air du temps que vous allez aimer découvrir.

On commence avec The Miseducation de Lauryn Hill, un album qui s’est écoulé à plus de 18 millions d’exemplaires, un nombre totalement hallucinant aujourd’hui en 2017 où le disque d’or n’équivaut plus qu’à 50 000 copies. Nous sommes en 98 et Lauryn Hill est déjà sur le toit du monde après avoir sorti deux ans plus tôt l’énorme The Score avec The Fugees. Elle prend pourtant le risque de laisser son groupe de côté pour un solo. Lauryn a besoin de quelque chose de plus léger, elle veut parler d’amour, de son fils mais aussi de ses frustrations avec les Fugees. Elle va tout simplement donner naissance à l’un des plus beaux albums de la décennie, un sans-faute avec un groove et une voix que vous aurez, on l’espère, autant de plaisir à retrouver que nous.

Pour Ménage À Trois, notre pépite du mois, nous sommes allés chercher du côté de chez nos amis de Cracki Records. Il faut dire que depuis 6 ans le label parisien est une véritable mine d’or qui ne cesse de faire éclore des projets de qualité (Isaac Delusion, L’Impératrice ou plus récemment Agar Agar pour ne citer qu’eux). Ménage À Trois ne déroge pas à la règle et après deux EP remarqués, leur premier album Australia Part III a été un vrai coup de cœur pour toute l’équipe. Un shoot de dix titres ultra planants qui devrait devenir la B.O de vos siestes estivales, une véritable vague de fraîcheur pour traverser les grosses chaleurs des mois à venir.

Prenez soin de vous et vos oreilles et souriez c’est l’été !!

Mathieu