POLO & PAN – Caravelle

POLO & PAN - Caravelle

Invitation au voyage…
Marco Polo, Peter Pan… ?
Trip physique et onirique…
Deux DJ’s parisiens (Polocorp et Peter Pan) issus des nights baronnesques et de la Sira (résidence d’artistes parisienne) s’allient par un beau printemps de l’année 2012 afin d’écrire des chansons.
Il est ici en effet moins question de tracks isolées de MC’s légers que d’un concept album à la manière d’une B.O de jeu vidéo rêvé ou de film d’aventures…

Plages exotiques, canopées, caravelles, abysses, pays imaginaires…
Champs lexical choisi, pop songs immédiates et complexes prolongeant l’immortel rêve de fuite des Rimbaud et Baudelaire, mdma en guise d’opium, collages sonores et visuels post-modernes à la Jacques… l’époque a les Géricault qu’elle engendre…

Émissaires du voyage immobile, ambassadeurs sédentaires d’une nouvelle vague French Touch cosmopolite, Polo & Pan nous embarquent à bord de leur caravelle, et nous remontons ensemble des fleuves saumâtres et paludiques… jusqu’au cosmos…
Les samples résonnent et s’entremêlent comme les cris d’animaux inconnus, les langages aussi se succèdent et se mélangent… et les textes naïfs et impressionnistes donnent à cette pierre de rosette sonore un relief inquiétant de relique maraboutée.

Génération (synthétiseurs) Ableton et multitâches, décomplexée et consciente que seule la création compte, Paul Armand-Delille (Polo) et Alexandre Grynszpan (Pan) créent et provoquent de belles collaborations aussi : le pianiste Patrick Bebey, Armand Penicaut des Papooz, l’actrice Victoria Lafaurie, Jacques sur Jacquadi et son clip zoomorphique signé Vincent Castant.

Séquences musicales verticales, claviers bien psychés, machines MPC minimales, voix vocodées à la Air dans « Chercheur d’or » et voilà, cher lecteur audiophile, mon dernier mot fort à propos car tu as sur ta platine une bien belle pépite.