KEVIN MORBY – City Music

KEVIN MORBY - City Music

J’espère que vous êtes bien installés, et je veux dire par là que vous avez pris place dans votre meilleur fauteuil ou bien même dans votre superbe canapé. Ha ! Vous êtes dans le métro ? Ce n’est pas un problème, Le Vinyle Club vous apporte un peu de réconfort et vous offre une bien belle sélection pour ce mois de novembre.

Plongeons-nous quelques instants dans l’univers de Kevin Morby, ce jeune artiste Américain originaire de Kansas City dans le Missouri qui se laisse séduire par la guitare et la basse dès son plus jeune âge. Ces instruments à cordes résonnent parfaitement bien chez lui et le conduiront jusqu’à New York à Brooklyn dans les années 2000, où il débutera sa carrière avec le groupe The Woods en tant que bassiste. Quelques temps après, il se lance dans un projet commun avec son amie Cassie Ramone, la chanteuse des Vivian Girls. Ils publient à eux deux un album qui sortira en 2011 sous le nom de The Babies, puis un autre l’année suivante. Un certain goût pour le rock se fait donc sentir.

Sorti en 2017, City Music est une aube aux émotions, un mélange de quotidien et d’avenir. Drôle de contraste hein !? Une vie sur mesure, sans lendemain, on efface, on recommence, une boucle où les apparences sont contrôlés, farfelues et authentiques.
Kevin Morby est un artiste vrai : on peut s’imprégner d’une patte qui lui est propre, une voix, un style rock mais à fleur de peau… on se faufile au travers de ses chansons, aussi différentes les unes des autres, avec une touche de guitare rythmique groovy : on aime, on bouge, et une étonnante note de proximité nous frappe chez lui. Avec des notes blues & soul, « Dry Your Eyes » est original et osé ! Au fil du morceau, on entend Kevin Morby nous chuchoter dans le creux de l’oreille. Avec impression de confidence, il prend soin de nous. N’est ce pas une belle intention ? Il nous invite à prendre un peu de hauteur sur la vie de couple car nos vies sont rythmées et tout est observable, analysable : un recul se met en place, c’est beau. N’est ce pas essentiel parfois ? Kevin Morby se met à la place des femmes, il essaye de comprendre ce qu’elles peuvent vivre ou bien même ressentir, un yoyo émotionnel, une forte dose de courage dans ce monde dopé à la testostérone. Morby ose, et tout au long de cet album, il se range du côté des femmes, en voilà une bien belle attention.
En ce mois de Novembre, et particulièrement avant les fêtes de fin d’année, on fait parfois face à une réflexion personnelle vis-à-vis de ses proches. On aimerait changer ceci, ou bien refaire cela… City Music calibre ce sentiment avec l’inspiration trouvée au travers des villes que l’artiste a pu traverser et des rencontres uniques qu’il a pu faire. Un album plutôt inspirant avant la frénésie de décembre et l’occasion idéale de réfléchir sur soi et de ce qui nous entoure.

L’Anecdote :
« City Music est un album dédié au voyage »
« Petit, nous déménagions souvent pour suivre mon père. Un déracinement régulier auquel j’étais hostile à l’époque. Le rapport tangible avec cet album est qu’en fait, cela m’a permis de me forger le caractère de pouvoir recommencer de nouvelles choses ou débuter de nouveaux projets plus facilement. Ce déracinement a facilité une faculté d’adaptation croissante au fil des années, une bonne chose en soi. De ce point de vue, cet album reflète une partie de ma vie »

Kevin Morby en 5 cinq dates :
2 Avril 1988 : Naissance de Kevin Morby à Kansas City (USA)
Année 2000 : Déménagement à New York (Brooklyn)
2011 : Premier album de The Babies et sortie du second opus en 2012
2013 / 2016 : Trois album en solo : Harlem River, Still Life et Singing Saw
2017 : City Music

Mister Galette

Livraison offerte dès l'achat de 2 disques
+ +