CURTIS MAYFIELD

Curtis

27,00 

Plus que 5 en stock

Description

Lorsque Curtis Mayfield sort ce premier album solo en 1970, il est déjà un acteurs majeurs de la scène soul américaine depuis plus d’une décennie. Ce natif de Chicago, guitariste autodidacte qui intègre très jeune les chœurs des Nothern Jubilee Gospel Singers avec ses cousins, va créer avec Jerry Butler le groupe The Impressions en 1958. Après un premier succès chez Vee-Jay Records avec le hit « For Your Precious Love », Butler part faire une carrière en solo de son côté et Mayfield prend le leadership de The Impressions. Le combo enchaîne les hits dans les années 60, tout en diffusant des textes ouvertement engagés en faveur de la défense des droits civiques. « Keep on Pushing », « People Get Ready », « We’re Winner » ou « Choice of Colors » sont autant de titres qui montrent l’autodétermination de la communauté afro- américaine et sa volonté de prendre part au rêve américain ! D’ailleurs, Curtis Mayfield joint la parole aux actes en créant dès 1966 deux premiers labels, Mayfield Records et Windy C, qui, malgré des problèmes de distribution, l’amènent deux ans plus tard à tenter de nouveau l’aventure avec Curtom Records en compagnie de son manager Eddie Thomas, devenant une des maisons d’édition essentielle des 70’s.

Quand il décide de lancer sa carrière personnelle tout en continuant à écrire le répertoire de son groupe originel, il a donc toutes les cartes en main pour arriver au firmament de son art ! Et c’est ce qu’il parvient à faire avec Curtis ce premier essai aujourd’hui devenu culte.
En s’entourant des musiciens les plus doués de Chicago (dont le guitariste Phil Upchurch), il propose un son sophistiqué qui sait se faire à la fois mélodique et symphonique, mais aussi à certains moments funky et rugueux. Les guitares wah wah côtoient les cuivres acérés et s’entremêlent avec les violons mélancoliques tout en dialoguant avec les claviers plaintifs. Et puis il y a les congas omniprésentes sur cet album (Mayfield est un fan de musique latine) qui donnent une ambiance si particulière à l’ensemble. Le morceau le plus emblématique de l’album est sûrement « Move On Up », cet hymne homérique de près de 9 minutes dont le break de percussions est entré dans l’histoire de la musique. Bien que sorti en single à l’époque dans une version écourtée (qui n’a que peu d’intérêt du coup) et même s’il demeure l’un des titres les plus connus de son répertoire, le morceau ne sera pourtant jamais classé dans les charts américains ! Ce n’est pas le cas de l’ironique « (Don’t Worry) If There Is A Hell Below We’re All Gonna Go » qui fait un pied de nez à Nixon qui lors d’un célèbre discours avait demandé aux américains de ne pas s’inquiéter malgré la situation difficile dans laquelle le pays se trouvait alors. Sur ce premier extrait de l’album, Curtis Mayfield propose un morceau plus brut et urbain que ce qu’il faisait précédemment avec The Impressions et le single se classera 3ème dans les classements soul de l’époque.

Parmi les autres titres phares du LP, « We The People Who Are Darker Than Blue » qui est construit en trois parties, préfigure déjà les morceaux façon blaxploitation qu’il proposera deux ans plus tard sur la B.O de Superfly. Et même si Mayfield sait décrire au travers de sa musique la réalité sociale et économique des afro-américains (« The Other Side Of Town »), il n’en demeure pas moins un acteur optimiste, porteur de projets et de rêves pour sa communauté (« Wild and Free », « Miss Black America »), le tout illustré par sa voix soul de falsetto précise et sensible.
A l’opposé de l’hédonisme de ses contemporains, Curtis Mayfield propose un premier opus engagé et réaliste avec un succès commercial variable mais une reconnaissance certaine qui a fait de lui un artistes incontournable.

Arnaud Brailly

Infos

Artiste

Code produit : 81227965570

Abonnement sans engagement de durée

Livraison facile

Paiement sécurisé

Rejoignez le club

Devenez membre et bénéficiez de 20% sur tout le store.
Recevez chaque mois 2 vinyles, une pépite & une perle.