TODD TERJE

It’s Album Time

24,00 

En stock

Description

Si vous ne connaissez pas Todd Terje (Prononcez “Terrier”) et que vous découvrez le LP “It’s album time” pour la première fois, vous pourriez imaginer en regardant la pochette que vous allez écouter un album de easy listening saveur sauce cocktail ou de bossa nova surannée ! Les plus geeks d’entre vous auront peut-être reconnu une référence à “Leisure suit Larry”, un jeu vidéo potache où le personnage principal Larry Laffer, habillé en costume ringard façon 70’s, échoue lamentablement dans toutes ses tentatives de conquête amoureuse.

C’est donc vous l’aurez compris avec un brin d’humour que cet album a été conçu ! Et si la nostalgie est bien présente dans les références que celui-ci propose, il ne s’agit en rien de mélancolie opportuniste. D’ailleurs le parcours musical de Todd Terje aurait pu le mener ailleurs, mais voilà, sa passion des musiques électroniques au sens large et de ses machines a pris le dessus !

En effet le norvégien, de son vrai nom Terje Olsen, initié au piano dès son plus jeune âge, baigné dans son univers familial par le rock, mais également par la dance music grâce à sa sœur aînée, va surtout tomber amoureux de la culture club comme on dit au milieu des années 90. Il se lance alors dans le djing et prend le nom de Todd Terje, en hommage à un de ses artistes cultes, l’américain Todd Terry, l’un des pionniers de la house music.

Au milieu des années 2000, après une première expérience malheureuse avec le label pourtant réputé Soul Jazz Records, il se lance lui-même dans la production et commence à sortir quelques maxis sur Bear Funk ou Full Pupp.

Sa carrière prend alors un tournant en 2012 lorsqu’il co-produit le tube pop dance de Robin Williams : “Candy”, et qu’il sort dans la foulée son EP “It’s the Arps” avec son hit taillé pour les dancefloors : “Inspector Norse”. Ce n’est d’ailleurs par pour rien que le rock band ecossais Franz Ferdinand l’invite à écrire deux titres pour leur 4ème album “Right Thoughts, right words, right action” l’année suivante. Il en profite également pour créer son propre label : Olsen.

Avec tous ses atouts en poche, l’heure de l’album avait donc enfin sonné pour lui ! C’est chose faite avec le bien nommé “It’s album time”. Ce LP, malgré sa diversité semble être conçu comme une progression, une proposition de voyage en quelque sorte, que l’on pourrait même qualifier de cosmique tant l’omniprésence de la ARP 2600, un synthétiseur semi-modulaire populaire dans les 70’s, donne une impression de sonorités venues d’une autre galaxie ! Côté références il faut le dire, il a été fouillé du côté des artistes cultes qui ont également utilisé les synthétiseurs en leur époque de façon innovante et pas que du côté de la space disco !

On pense notamment à Vangelis ou François de Roubaix dans leurs oeuvres les plus électroniques sur les titres mid-tempo “Leisure Suite Proben” et “Preben Goes To Accapulco”. L’ombre de Giorgio Moroder n’est jamais loin non plus ! “Delorean Dynamite” et “Oh Joy” en sont de très bons exemples. “Strandbar” lui est une rencontre entre le Herbie Hancock funky des années 80 et la house de Chicago naissante. Quant à “Inspector Norse” le morceau qui clôt l’album et qui lui a permis de se faire une réputation, c’est du côté de l’italo- disco qu’il faut aller chercher ses inspirations ! L’ensemble laisse une impression très daft punkienne au final comme sur le morceau “Swing Star pt.2”, surement parce qu’ils ont en commun les références citées plus haut.

Enfin il se permet une reprise en contrepied, celle de l’anglais Robert Palmer et son tube “Johnny & Mary” sorti à l’origine en 1980. Seul morceau chanté de l’album, il a invité un autre grand nom de la pop music britannique pour l’interpréter, Bryan Ferry dont il avait remixé le titre “Don’t stop the dance” l’année précédente. Sa version plus lente et introspective que l’originale, n’efface en rien la puissance de la mélodie et du thème de cette chanson.

Au final vous avez un album qui dévoile toute sa subtilité et son efficacité au fil des écoutes et qui ne demande aujourd’hui qu’une suite ! Pourtant Todd Terje n’a pas donné de nouvelles discographiques depuis 2017 avec son EP “Maskidans” et scéniques depuis sa tournée au Japon en DJ set à l’automne 2019. Il est donc temps de reprendre les chemins des studios. “It’s second album time, Todd !”

Arnaud Brailly

Infos

Artiste

Code produit : 5060186922089

Abonnement sans engagement de durée

Livraison facile

Paiement sécurisé

Rejoignez le club

Devenez membre et bénéficiez de 20% sur tout le store.
Recevez chaque mois 2 vinyles, une pépite & une perle.

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}