GOTAN PROJECT

La Revancha Del Tango

23,00  19,00 

En stock

Description

Qui aurait pu penser que le tango reviendrait à la mode au début du XXIe siècle et de surcroît dans la capitale française ? Pendant longtemps il avait véhiculé une image surannée, plus associée en France à la musette et au thé dansant du dimanche après midi de mamie Renée qu’aux bars branchés des nuits hype parisiennes… ce n’est pourtant pas si étonnant lorsque l’on regarde son histoire !

Né à la fin du XIXe siècle dans les milieux populaires de Bueno Aires en Argentine, puis à Montevideo en Uruguay, celui-ci fait son apparition à Paris grâce à la bourgeoisie portègne au début du siècle suivant et acquiert par la même occasion ses lettres de noblesse. Des allers-retours entres les deux places fortes du tango continueront de l’enrichir, jusqu’à l’arrivée de la plus grand figure contemporaine du genre : l’argentin Astor Piazzolla qui, grâce à une bourse d’études, viendra s’installer à Paris et commencera à créer ses premiers faits d’armes musicaux aux côtés de Lalo Schiffrin ou Martial Solal dès le milieu des années 50 !

C’est donc dans cette tradition de migrations et de rencontres entre les cultures, ainsi que d’expérimentation musicale qu’est le né le Gotan Project (comprenez “Projet Tango“, en verlan argentin) ! Derrière ce groupe se cachent trois artistes : d’abord, un duo de producteurs et musiciens avec d’une part le suisse Christophe H.Müller et de l’autre le parisien Philippe Cohen-Solal, qui officie sous différents noms tel que Stereo Action Unlimited (dont le morceau easy listening « Hi-Fi Trumpet » servira à la publicité Renault Scenic en 1999) ou Boyz from Brazil sur le label iYa Basta! (créé par Cohen en 1995). C’est en rencontrant le guitariste argentin Eduardo Makaroff que le trio va avoir l’idée de mélanger l’électronique et l’acoustique avec le tango argentin comme point de jonction. Le projet tombe d’autant plus à point que les danses latines sont revenues particulièrement à la mode à la fin des années 90.

Dès l’année 2000, deux premiers maxis sortent chez iYa Basta!, playlistés par Gilles Peterson entre autres, et commencent à mettre le feu aux poudres. Particulièrement attendu, le bien nommé La Revancha Del Tango doit sa réussite au fait que le mariage des machines et des instruments s’est fait naturellement sans que l’un ou l’autre ne prenne le dessus. C’est donc de façon évidente que d’autres musiciens participent au projet, notamment Nini Flores qui avec son bandonéon créé l’ambiance typique de la musique tango, véritable fil rouge de cet opus. C’est aussi la chanteuse Cristina Vilallonga, qui vient prêter main forte sur le morceau « Epoca », un des tubes de l’album, et deviendra la voix féminine du groupe sur les albums suivants.

La majorité des titres sont instrumentaux, souvent assez longs et permettent aux membres de Gotan Project de laisser libre court à leur créativité débordante avec des flux et reflux qui hypnotisent l’auditeur. C’est le cas de « Triptico » avec ses alternances d’instruments (piano, violon) et ses cassures rythmiques. Plus de 8 minutes de bonheur ! Il en est de même avec « El capitalismo del Foraneo » qui utilise les effets d’échos façon dub en samplant au passage un discours d’Eva Péron.
Les références sont d’ailleurs largement assumées par le trio qu’il s’agisse de Frank Zappa dont ils réinterprètent de façon personnelle le titre de rock fusion « Chunga’s Revenge », du saxophoniste et compositeur Gato Barbieri en remixant son classique « Last Tango In Paris » (extrait de la bande originale du film eponyme de 1972 réalisé par Bernardo Bertolucci) ou encore de l’incontournable Astor Piazzolla, auteur du titre « Vuelvo al sur » qui clôture ici l’album.

Au final la réussite artistique de ce premier essai rencontrera également un véritable succès public. A mi-chemin entre différents univers, l’album sera chroniqué et diffusé autant dans les magazines de musiques électroniques que sur les radios spécialisées “musiques du monde”. Utilisé dans des publicités mais également des séries à portée internationale comme Sex & The City , Nip/Tuck ou Chuck , il se vendra à un million d’exemplaires à travers la planète (dont 100 000 en Argentine) ! Ce palmarès inattendu amènera le combo à poursuivre une belle carrière sur disques et sur scène pendant plus d’une décennie (les albums sortis depuis 2011 n’étant que des albums de remixes). Müller et Makaroff décideront également à partir de 2013 de créer un autre projet voué au tango : Plaza Francia avec Catherine Ringer des Rita Mitsouko ! Une belle revanche du tango, non ?

Arnaud Brailly

Écoutez

Abonnement sans engagement de durée

Livraison facile

Paiement sécurisé

Rejoignez le club

Devenez membre et bénéficiez de 20% sur tout le store.
Recevez chaque mois 2 vinyles, une pépite & une perle.